L’Eden des Frères Lumière, Alain Tixier invité du mois d’avril

« Les Lumières de l’Eden »

www.edencinemalaciotat.com

 et

La Société des Explorateurs

www.societe-explorateurs.org

présentent au Théâtre de l’Eden
à La Ciotat

Vendredi 28 avril 2017 à 14h30 et à 20h30

« Vol au-dessus des volcans »

 Un film d’Alain Tixier, 52′,

Production : MC4 – CNRS – Laboratoire de Physique du Globe

 IMG_0001 3

Il y a près de 30 ans, un groupe de scientifiques et de pilotes d’ULM tentait une nouvelle méthode pour prévenir les éruptions volcaniques cataclysmiques en Indonésie. Au risque de leurs vies, ces fous volants allaient survoler les cratères des plus dangereux volcans du monde, à bord d’engins aléatoires, pour y repérer des traces de réveil d’activités. La méthode devant permettre de sauver des dizaines de milliers de villageois dans un pays où seulement quelques volcans sur 135 actifs étaient sous surveillance.

IMG_0001 2

En 1988, avec des moyens limités, le volcanologue Français Michel Halbwachs parvient à observer le réveil d’activité du volcan javanais « Kelud » et obtient des autorités indonésiennes l’évacuation de la zone. Plus de 15 000 personnes survécurent ainsi à l’explosion cataclysmique qui détruisit la région.

Fort de ce succès et afin d’éviter d’autres drames, il décide alors de monter une opération, sous forme de test, permettant de faire une surveillance des cratères des volcans les plus proches des bassins de populations.

En effet, l’Indonésie se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique. Le pays abrite 400 volcans, dont 135 de nature explosive ; les plus dangereux !

Plusieurs millions de personnes sont directement exposées à leurs colères, que se soit dans des villages ou dans des grandes villes. L’histoire récente de l’Indonésie compte une vingtaine d’éruptions dont la plus importante ayant frappée notre planète depuis l’ère quaternaire, celle du Tambora en 1815. Puissance de l’explosion : 5000 fois Hiroshima ! 90 000 morts sur place et plusieurs centaines de milliers dans le monde (famine liée à l’année sans été).

Il y a trente ans, l’Indonésie ne possédait que peu d’infrastructures sismographiques pour mesurer les risques réels et les satellites d’observations avaient d’autres priorités.

IMG 2

Michel Halbwachs pense alors à l’utilisation de l’ULM, équipé de capteurs chimiques, pour pénétrer dans les émissions de fumée, de gaz et de cendres générés par les cratères en capacité de se réveiller brutalement. La méthode avait l’avantage d’être bon marché et d’être utilisable immédiatement en cas de doute.

Un bémol cependant : la fiabilité des Ultras Légers Motorisés de l’époque ! À 4000 mètres d’altitude, au milieu des turbulences, des vapeurs sulfurées et des jets de cendres brûlantes, comment allaient se comporter les frêles appareils ?

Michel et quelques pilotes chevronnés se lancèrent alors dans l’aventure. C’est l’histoire de ce film !

Malgré les premiers gros incidents, la bonne humeur de ce petit groupe d’hommes transforme l’équipé à hauts risques en expédition digne de Tintin au pays des volcans ! A.T.

IMGIMG_0001

This entry was posted in Eden and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.