La prochaine projection/conférence à la Société des Explorateurs aura lieu

Jeudi 4 octobre 2018 à 18h30

 « Namoroka, Terra Incognita »

De Jean-Michel Corillion, Kwanza Prod, 1h40, 2018

 Entrée libre sans réservation- 184 Boulevard Saint-Germain, Paris 6e   

Ce film a reçu le Prix du Meilleur Film d’Exploration Scientifique au Festival Lumexplore 2018

Sous l’égide du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, une équipe internationale de 22 chercheurs a exploré une des dernières “taches blanches” de la planète : Les Tsingy de Namoroka.

Situé au nord ouest de Madagascar, Namoroka s’étend sur plus de 220 km². Son relief déchiqueté offre des images d’une indicible beauté, un paysage à couper le souffle, une forêt de pierre unique au monde qu’on appelle les Tsingy !

Derrière l’austérité apparente du lieu se cache un monde extraordinaire formé de canyons forestiers et de lapiaz brûlants. En effet, il y a 160 millions d’années, le supercontinent Gondwana se disloque lorsqu’un rift sépare l’Afrique de l’Inde. Madagascar finit par s’isoler totalement du reste du monde, il y a 88 millions d’années. Conséquence de ce soulèvement géologique, trois grands massifs apparaissent à l’ouest de l’île : Ankarana, Bemarha et Namoroka. Ces plateaux calcaires qui font surface vont subir l’érosion de pluies acides pendant des millions d’années. À présent, ils forment de véritables citadelles composées de millions de flèches minérales appelées karts de plus de 80 mètres de hauteur, coupantes comme des lames de rasoir… À cause de son inaccessibilité, Namoroka est le plus méconnu des trois massifs. Pour les scientifiques, c’est un isolat géologique étanche dans l’isolat préhistorique insulaire qui caractérise déjà Madagascar. La spéciation (divergence des espèces) y est donc remarquable !C’est pour cette raison que les chercheurs s’y intéressent tant. Sans conteste, Namoroka est un véritable “coffre-fort écologique” où ils sont persuadés d’y trouver le graal ! Lucile Allorge, célèbre botaniste Française, est formelle : Namoroka est l’une des dernières “Terra Incognita”, un “hot spot” exceptionnel de la biodiversité où tout reste à découvrir…

L’expédition a eu comme mission première d’entrer en contact avec les populations qui vivent isolées aux abords de Namoroka, des populations qui demeurent méconnues, et d’en découvrir les us et coutumes. Puis il a fallu cartographier la zone, trouver « les clés du coffre » c’est à dire les voies d’accès pour pénétrer à l’intérieur du massif. En réalisant un inventaire de la faune et de la flore, les scientifiques ont eu pour objectif d’échantillonner, répertorier et classifier un maximum d’espèces. Le programme de recherche s’est poursuivi en analysant chaque animal et chaque plante, leur processus de développement, et les interactions entre les différents compartiments du vivant peuplant Namoroka.

Par son ampleur, “Namoroka, Terra Incognita” fut une expédition scientifique sans précédent. Le film qui lui est consacré est un documentaire inédit “à Grand Spectacle” ! Une aventure humaine exceptionnelle pour des enjeux écologiques majeurs, le tout réuni dans un décor grandiose, sans conteste un des plus beaux sites naturels au monde !